Retour aux actualités

Revue de presse

Marchés calmes en août ? Pas sûr…

23 juillet 2018

stock-exchange-738671_1280

Les séances du mois de juillet ont été assez calmes. Les tweets de D.Trump et les nouvelles autour de la guerre commerciale auront sans conteste été les éléments les plus déterminants expliquant les fluctuations quotidiennes.  Cependant,  les investisseurs n’ont manifestement pas encore conclu sur l’attitude à adopter : certains jugent que la part du PIB mondial concerné par la hausse des tarifs douaniers est somme toute minime, d’autres au contraire estiment que le ralentissement du commerce mondial et la baisse des investissements des entreprises liée à une baisse des échanges mondiaux finira par peser lourdement sur l’économie mondiale.

Août sera de toute façon différent. En effet, les résultats des entreprises publiés en ce moment devraient permettre d’y voir plus clair pour les investisseurs. Pour le moment, la situation est clairement favorable en particulier aux Etats-Unis : 90% des entreprises, à ce stade, ont annoncé des résultats supérieurs aux attentes.

Tout va se jouer avec les résultats des GAFA ou plutôt devrait-on dire : les FAANMG. L’ensemble constitué de Facebook, Amazon, Apple, Netflix, Microsoft et Google pèse désormais tellement dans l’économie et les marchés que leurs résultats et la perception qu’en auront les investisseurs vont donner le ton à l’ensemble des marchés américains. Les « FAANMG » pèsent 17% du S&P500 et ont une croissance très nettement supérieure à celle des 11 autres secteurs composant l’indice phare des marchés américains. Les 6 FAANMG pèsent à elles seules autant que les 300 plus petites sociétés du S&P.   Les derniers exemples d’une telle « polarisation » ne s’étaient pas bien terminés : bulle techno en 2000, bulle financière en 2008. Mais comme souvent dans le jargon boursier « cette fois la situation est différente »…cela reste néanmoins à vérifier.

Ces entreprises connaissent une croissance très forte qui a propulsé leurs cours boursiers à la hausse. Les flux d’investissement s’orientent de plus en plus vers ce secteur : depuis le début d’année, 20Mds $ ont été souscrits dans des fonds du secteur de la technologie. Cet engouement ne se tarit pas : la semaine dernière près de 700M$ sont venus s’ajouter aux énormes flux précédents. Le niveau total enregistré en 2017 (18Mds$) est déjà dépassé. Les performances sont à la hauteur : l’indice technologie a progressé de 15% en 2018. Sans ce secteur le marché américain serait en baisse…Il faut aussi souligner que les FAANMG sont particulièrement appréciés en ce moment car elles sont vues, à tort ou à raison, l’avenir nous le dira, comme des refuges par rapport à la « guerre commerciale » en cours.

Inutile de dire que dans ce contexte les résultats de FAANMG seront scrutés à la loupe : s’ils déçoivent ne serait-ce qu’un peu, la désillusion pourrait être sévère ; si au contraire ils sont en hausse ou au moins conformes aux attentes, la hausse devrait se poursuivre au même rythme. L’enjeu est important pour le marché américain et l’ensemble des marchés mondiaux.

Plus près de nous en Europe, l’annonce des chiffres d’affaires trimestriels et le discours des chefs d’entreprises donneront le ton boursier pour le mois d’août. Comme aux Etats-Unis, nous n’attendons pas globalement un changement massif liés à ces différentes communications : les résultats s’annoncent bons sur le plan général même si des inflexions peuvent néanmoins être perceptibles à cause des changes ou de la situation en Chine par exemple. Il n’y a donc pas lieu de modifier la vision stratégique des portefeuilles pour les 5-6 semaines à venir en prévision d’annonce de résultats qui seraient globalement surprenant dans un sens ou dans l’autre. Par contre, entreprise par entreprise, les contrastes pourraient être massifs : on l’a vu récemment, la moindre déception est lourdement sanctionnée. Il n’est pas rare de voir une valeur baisser de 15-20% sur une séance à cause d’un chiffre ou d’une tendance moins positive qu’attendue. Cela ne change pas la vue globale sur les actions mais peut ponctuellement changer la vision sur tel ou tel titre.

Le mois d’août sera donc impacté par les publications des résultats des entreprises ce qui amplifiera les impacts d’une éventuelle escalade de la guerre commerciale.