Retour aux actualités

Revue de presse

Une trêve bienvenue pour les marchés.

03 décembre 2018

Le mois de Novembre a été marqué par une succession de nouvelles assez médiocres pour les investisseurs en actions.

Le Brexit reste toujours aussi incertain. Les négociations sont terminées, c’est un bon point, mais si le parlement britannique refuse de valider l’accord, le risque est grand d’être confronté à un « Brexit dur » qui ne fera probablement que des perdants.

  • Les discussions à propos du budget italien se sont considérablement durcies début novembre, même si la situation s’est un peu détendue en fin de mois, le risque politique européen reste dans les esprits de tous les investisseurs.
  • Enfin, bien sûr, la guerre commerciale et ses conséquences ont préoccupé les intervenants depuis des mois. Beaucoup de nouvelles économiques laissent désormais penser que les menaces de hausse des tarifs pèsent sur des pays importants ou sur des secteurs économiques clés pour la croissance.

Ces dernières semaines effectivement les chiffres de conjoncture ont indéniablement faibli en Chine, au Japon ou en Allemagne. L’évolution du PIB Allemand s’est même inscrite dans le rouge au 3ème trimestre 2018. Les voisins et / ou les pays les plus liés économiquement à ces trois pays ont également souffert dans la période.

Le secteur automobile est depuis plusieurs semaines sur la sellette du fait des déclarations fréquentes de Donald Trump qui annonce vouloir instaurer d’importants droits de douane dans les prochains mois.

Tout ceci a largement contribué à l’attentisme des investisseurs surtout que le 30 Novembre se tenait une importante réunion du G20 (les 20 nations les plus significatives sur le plan économique). La rencontre Trump / Xi Jinping (Le Président Chinois) était particulièrement attendue. Comme avant chaque réunion de ce type, D. Trump a fait souffler le chaud et le froid ce qui a mis les nerfs des investisseurs à vif.

La réaction des marchés s’explique bien : si Trump et Xi Jinping ne s’entendaient pas, l’instauration de droits de douane massifs sur les produits chinois risquait de provoquer un fort ralentissement de l’économie mondiale et probablement un fort recul des actions.

La conclusion du diner entre les délégations chinoises et américaines a permis d’éviter la crise entre les deux pays. Une trêve de 90 jours a été décrétée et certains thèmes de négociations ont été avancés.

Dès la fin de la réunion, les conclusions (à ce stade) ont été applaudies par les marchés actions via des hausses de 1 à 2 %.

Le rebond est suffisamment fort pour faire espérer que le traditionnel « rallye de fin d’année » ait lieu cette année encore, en particulier aux Etats-Unis et en Chine. En effet, même si l’embellie entre les deux grandes puissances est appréciable, les difficultés européennes peuvent perdurer un peu. En attendant les grandes valeurs internationales ont profité de la trêve Sino-Américaine.

Outre le « bol d’air » appréciable offert par les deux grandes puissances, le signal positif envoyé par le marché réside dans le fait qu’il tend aussi à montrer que beaucoup de valeurs avaient atteint des niveaux de valorisation suffisamment bas pour s’y intéresser à nouveau.